PROPYLÈNE GLYCOL LDS

Santé Animalet

Breuvage pour veaux nouveaux
RÉDUIT LE RISQUE DE CÉTOSE

Les vaches laitières ont des besoins énergétiques élevés. Dans de nombreux cas, même les rations offrant les densités énergétiques les plus élevées ne leur procurent pas l’énergie adéquate. Dans de telles situations, la vache va mobiliser, au niveau du foie, de grandes quantités de matières grasses comme moyen de combler ce déficit énergétique.

Consécutivement, il s’ensuit une accumulation de cétones dans le sang, le lait et l’urine qui risque d’occasionner un trouble appelé cétose ou acétonémie. Métabolisé dans le rumen et le foie, le propylène glycol (PG) influe sur les métabolites, les hormones, la composition du foie, l’apport alimentaire et la production de lait. Le PG permet d’éviter la mobilisation excessive des matières grasses ainsi que les déséquilibres sur le plan des glucides et du métabolisme des matières grasses, et ainsi, il réduit le risque de cétose. Le PG donne lieu à une diminution des concentrations plasmatiques d’acides gras non estérifiés (AGNE) et de bêta-hydroxybutyrate (BHB), notamment chez les vaches en début de lactation lorsque les taux d’AGNE sont relativement élevés. Le PG a aussi pour effet de réduire la teneur en triglycérides (TG) du foie ainsi que les concentrations de corps cétoniques dans le lait, d’où ses propriétés anticétogènes. Chez les vaches en début de lactation, le PG tend à faire augmenter la production de lait et à réduire la teneur (%) en gras du lait, tandis que la teneur (%) en protéines du lait demeure inchangée. Ainsi, le PG n’a pas d’effet sur le rendement du lait corrigé pour l’énergie (LCE).

Le propylène Glycol LDS offre une source d’énergie immédiate et concentrée qui permet de réduire l’accumulation de matières grasses corporelles dans le foie. Dans le cas de certains troupeaux, le propylène glycol LDS est intégré au programme de régie efficace des vaches taries, alors que, pour d’autres troupeaux, le produit n’est servi que lorsque les animaux sont perçus comme « à risque ».

box6

Comments are closed.